La Berrichonne de Châteauroux
Retour à la liste des actualités | 08 Octobre 2019 |
Une bouffée d'oxygène...

Une bouffée d'oxygène...

Après un début de saison compliqué (10ème ex-eaquo au Classement après 6 journées) et une lourde défaite dans le derby face à l’US Orléans, le groupe de National 3 a su rebondir le weekend suivant en Coupe du Centre en s’imposant 9-0 sur la pelouse d’Ingrandes.

Le weekend dernier, nos « Bleu et Rouge » se sont déplacés sur la pelouse de Chartres (5ème au Classement), après un match abouti, l’antichambre du groupe professionnel castelroussin a su s’imposer 2-0 et donc revenir à Châteauroux avec 3 points qui font beaucoup de bien…

« Je m’attendais à avoir un début de saison compliqué dans le sens où l’effectif est très jeune… Il faut dire ce qui est. Je ne m’étais pas trompé, mais je reste persuadé que le groupe est de qualité et bosseur ! » nous confie le Coach, Sébastien DUBROCA. En effet, son groupe de N3 est de qualité : il n’est pas rare de voir certains de ses éléments se greffer au groupe professionnel de Nicolas USAÏ lors des séances d’entraînements, où même lors de certains matchs de Domino’s Ligue 2, à l’instar de Bryan ADINANY ou encore Ayoub EZZAYTOUNI, les derniers appelés en date. « Je veux que ce groupe gagne en maturité, mais ce n’est pas évident et ça viendra avec le temps ; au-delà de ça, j’aimerais que mon groupe gagne en caractère ! A nous de trouver les moyens de nous améliorer mais je suis sûr que la saison va aller en progression. » poursuit-il.

Le weekend dernier, le groupe s’est donné un peu d’air, face à une équipe mieux classée…

« On a eu 15 jours entre le dernier match de Championnat et notre déplacement à Chartres, j’ai accès mon discours sur la notion de bloc équipe et de caractère, sur cette notion « d’être ensemble ». On a bien débuté ce match, et on a surtout été efficace et on a pu ouvrir le score rapidement ! Lors de nos précédents matchs, nous avions également la possibilité d’ouvrir la marque rapidement, sans y parvenir et en se faisant rapidement punir les actions suivantes. Sur ce match-là, on a enfin réussi à scorer d’entrée de jeu, et à doubler la marque rapidement pour mener 2-0 au bout de 20 minutes de jeu ! Ça change un match… On a beaucoup plus souffert en seconde période, mais j’ai senti mon groupe uni. On a montré les valeurs qui doivent nous animer tout au long de cette saison ! Il y aura d’autres matchs compliqués mais on doit arriver à avoir cette nouvelle corde à notre arc pour palier à notre manque d’expérience. J’espère pouvoir me servir de ce match comme d’une « référence », mais on n’a pas de marge… Chaque match sera complexe et différent, on doit simplement se sortir de ce bas de tableau, il nous faut une bonne série. »

Justement, le moment est venu pour le groupe de Sébastien DUBROCA de performer à domicile, en recevant deux fois de suite. Contrairement à l’année passée, nos jeunes connaissent des matchs compliqués à la maison mais le groupe compte bien palier à cela…

« Il faudra prendre des points à domicile ! Notre parcours à l’extérieur est cohérent avec 2 victoires et 2 défaites : à Avoine et à Tours, des gros du Championnat. Les prochains matchs où nous recevrons Bourges 18 et de Chateauneuf sont des matchs qui doivent nous permettre de remonter dans ce classement, si compliqué soit-il. J’avais fixé un objectif de point avant le match d’Orléans, et nous sommes encore en course pour le réaliser. Cette dernière victoire fait du bien et donne de la confiance à mes garçons : ça donne du crédit à tout ce que l’on a pu mettre en place lors de ces 15 derniers jours, même si rien n’est acquis ! C’est positif. Je n’étais pas alarmiste avant d’aller à Chartres, et aujourd’hui je ne suis pas euphorique. Je sais que le championnat est compliqué avec des équipes armées, beaucoup plus expérimentées que nous, à l’image de Bourges 18 justement. On se doit cependant de prendre des points rapidement, et j’ai envie que Claude JAMET redevienne cette citadelle imprenable ! L’an passé nous avions eu 9 victoires en 13 matchs à domicile. On débute mal cette saison, sans nous chercher d’excuses nous avons joué sur le terrain synthétique et nous ne sommes pas habitués à jouer sur cette surface… J’espère donc retrouver très rapidement notre terrain en herbe même s’il n’est pas fameux. C’est peut-être ça qui nous permettra de retrouver une dynamique positive à la maison. »