La Berrichonne de Châteauroux
Retour à la liste des actualités | 05 Septembre 2019 |
Les premiers mots...

Alexis est « Bleu et Rouge » !

 

Comme nous vous l’annoncions, La Berrichonne de Châteauroux et le SC Toulon ont trouvé un accord pour le transfert définitif de Alexis GONCALVES PEREIRA au sein du Club Castelroussin.

 

Encore bienvenue Alexis !

Les premiers mots de la nouvelle recrue sous le maillot "Bleu et Rouge"...

Bienvenue Alexis ! Peux -tu te présenter pour nos supporters ?

« Bonjour à tous ! Je m’appelle donc Alexis Gonçalves, je suis originaire de la région Rhônes-Alpes. C’est là-bas que j’ai commencé à jouer au football jusqu’à l’âge de 13 ans. J’ai ensuite intégré le Club de Jura Sud jusqu’à mes 17 ans puis j’ai suivi l’un de mes entraîneurs dans le Club de Jura Dolois pour jouer en U18 DH. C’est lors de cette saison que j’ai été repéré par le Dijon FCO. J’y ai joué 2 ans, en U19 Nationaux et CFA et j’ai compris que je ne signerai pas professionnel dans ce Club… J’avais l’impression de ne plus progresser, c’est en partie pour ça que j’ai refusé leur dernière proposition de contrat. Je me suis donc retrouvé sans Club, et j’ai fini par signer à Grasse en CFA, la deuxième partie de saison s’est très bien passée, j’ai marqué 9 buts en 12 matchs. Je me suis donc fais remarquer et des Clubs se sont intéressés à moi. J’ai signé au SC Toulon, c’est lui qui m’a porté le plus d’intérêts et son public est vraiment exceptionnel… Lors de notre dernier match, je suis sûr qu’il y avait au moins 7.000 supporters, pour un match de CFA ! Les Toulonnais ont le foot dans le sang. Une fois à Toulon, je devais accompagner le numéro 9 titulaire, mais j’ai fini par jouer tout seul devant. J’ai fais mon maximum pour aider l’équipe et on a fini par monter en National en fin de saison. Châteauroux est entrée en contact avec moi en Décembre dernier, mais j’étais sous contrat et le Président comptait sur moi et n’a pas voulu me laisser partir. Ce dernier mercato a été long… Mais j’ai pu signer ici lors de mon dernier jour, et je suis très content d’être là ! »

 

Saint Etienne était dans la course ?

« Oui mon agent m’en avait parlé. C’était en fin de saison dernière. Le Club de Saint Etienne a fait deux offres consécutives mais elles ont toutes les deux été refusées par le Président de Toulon. C’était assez compliqué. Deux semaines avant la fin de ce mercato, La Berrichonne avait également envoyé une offre, que le Président a refusé, mais après réflexion il a décidé de me laisser partir. Je ne dirai pas que j’ai des regrets de ne pas avoir été à Saint Etienne… C’est un Club d’une autre dimension et pour s’imposer dans ce genre de structure c’est très compliqué. Si j’avais signé là-bas, je n’aurais pas eu ma chance tout de suite, il y a beaucoup plus de concurrence pour ce Club qui joue le haut de tableau de Ligue 1. »

 

Quelles sont les qualités que tu vas pouvoir apporter à ce groupe ?

« En premier lieu, je dirais la puissance, le vitesse et mes dribbles. Ce sont mes 3 principaux atouts. J’ajouterai aussi ma qualité de frappe. J’ai également pu jouer à différents postes en attaque… Lors des dernières années, une saison sur deux j’évoluais soit en excentré, soit en pointe… Ce qui fait que je peux évoluer sur les trois fronts de l’attaque, quoi qu’il arrive je sais ce qu’on attend de moi et ce que je dois faire. »

 

Personnellement, tu arrives dans une période idéale…

«  Oui… Je suis tout de même triste pour le Club de Châteauroux ! C’est vrai que pour un nouvel attaquant c’est une bonne période, si j’arrive à montrer ce que je sais faire et si j’arrive à inscrire le premier but : je montrerai une belle image de ma personne et de mon potentiel sur le plan sportif ! J’ai eu brièvement le coach au téléphone, mais Jérôme m’a fait comprendre qu’en venant à La Berrichonne, je postulais à une place de titulaire. Si je suis bon et décisif, je jouerais… Je ferai donc de mon mieux pour gagner ma place ! J’ai été face à un discours encourageant et qui m’a beaucoup plus. La situation du Club ne m’a pas fait hésiter au moment de la signature. Chaque saison, touts les Clubs ont des périodes compliquées… Pour Châteauroux c’est en ce moment, il faut un peu de temps, les joueurs sont jeunes et nouveaux au Club, la cohésion va venir… »

 

Concernant le club et la région, tu arrives dans l’inconnu ?

« Oui c’est vrai ! Je ne connais pas les joueurs ni la Ville de Châteauroux… Je n’ai pas peur mais je me méfie du froid *Rires* ! J’ai été dans le Sud pendant deux ans donc… Mais plus sérieusement non, je n’ai pas d’appréhension ! »

 

 

Merci Alexis, et à bientôt sur les terrains !

En images